A priori, ça parait simplissime d’utiliser des bouteilles destinées au recyclage pour en faire des créations.

Mais, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas si facile…

  • Tout d’abord, il faut trouver les bouteilles : certes, j’aime boire un peu de vin et de bière de temps à autre, mais pour avoir suffisamment de matière, il faut partir à la recherche de flacons, et les plus intéressants possible ce qui est très chronophage ! Il faut dénicher les bons endroits et les bons copains pour trouver les bons flacons.
  • Ensuite, il faut le stocker quelque part, et ce n’est pas toujours une mince affaire d’avoir pleins de litrons vides partout à l’atelier ! ^^
  • Puis il faut les nettoyer : les faire tremper, enlever les étiquettes, les cerclages de maintient des bouchons, ce n’est pas une partie de plaisir car l’alcool ou les autres substances collantes sont parfois dures à déloger et certaines étiquettes sont TRES tenaces…
  • Il faut les faire sécher la tête en bas, trouver un système et un endroit pour ça aussi, pas toujours évident non plus.Tant que le flacon n’est pas entièrement sec, on ne peut pas le travailler.(compter de 1 a 4 jours pour certains)
  • Ensuite, il faut enlever les résidus de colle tenace avec de l’acétone, ce qui demande de l’huile de coude et de bonnes protections.
  • Après, il faut les nettoyer au vinaigre ou à l’alcool jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucunes traces sur la bouteille (à la cuisson, les traces seraient visibles et disgracieuses…
  • Ensuite, il faut trouver des bonnes idées, ça demande un temps de réflexion parfois très long, et des essais.
  • Après tout ça, on peux commencer à envoyer une fournée de bouteilles au four pour aplatir les flacons, en prenant garde qu’elles ne se touchent pas lors de la fusion, donc il faut bien calculer les distances pour ne pas qu’elles se touchent par la suite en s’effondrant
  • Et ensuite, on peux mettre la deuxième et dernière fournée pour former le projet, en ayant bien pris soin de re-nettoyer les traces de doigts et de séparateur.La disposition est cruciale, donc il faut prendre son temps pour avoir un résultat satisfaisant, et que les projets ne se touchent pas entre eux à la deuxième cuisson.
  • Après, au défournement, il faut meuler les endroits rugueux ou coupants qui risqueraient de blesser les futurs acheteurs.
  • Dernière étape : signer et prendre des photos dignes de ce nom…ce qui prend pas mal de temps aussi…

Tout cela demande beaucoup plus de travail que ce qu’on pourrait imaginer, c’est pourquoi j’ai voulu vous faire ce petit topo afin de vous expliquer le processus de recyclage des bouteilles en créations originales.

14225520_1074631582618099_4229641283020859420_n.jpg